• Événements
  • Cercle de Réflexion
  • À propos
  • Le Swiss Center for Luxury Research
Se connecterS'abonner
  • Tribune libre
  • Business & Tendances
  • Style & Évasion
  • Durabilité
  • Académique & Études
  • Les mondes du luxe
Se connecterS'abonner
DurabilitéGrand angle

Le yachting durable n’est plus une chimère (Ep.2)

Le yachting est en passe de devenir plus écoresponsable. Les sociétés de charter contribuent à sensibiliser les consommateurs en ajoutant à leur flotte davantage de yachts hybrides équipés de technologies écologiques.

Emma Reynolds

By Emma Reynolds27 janvier 2021

Le super yacht Bravo Eugenia de Oceanco, un chantier naval néerlandais spécialisé dans les yachts sur mesure jusqu'à 140 mètres (DR)

Il est difficile de ne pas penser à la fragilité de la Terre lorsqu'on navigue dans les eaux cristallines des Caraïbes ou que l’on pratique le kayak avec des baleines près de la péninsule Antarctique, et nombreux sont ceux qui intègrent des comportements respectueux de l'environnement dans leurs voyages.

Il y a dix ans, les yachts écologiques étaient considérés comme une demande marginale, mais ils sont en train de passer de l'état de «nice to have» à celui de «must have» pour certains clients, en particulier les plus jeunes

Marcel Onkenhout, PDG d'Oceanco

Que ce soit pour louer un yacht ou pour l'acheter, les consommateurs sont plus que jamais conscients de leur impact sur l'environnement, et ils cherchent à louer des yachts hybrides. Les initiatives prises à bord pour réduire l'empreinte écologique du secteur de la plaisance ont également été au centre des préoccupations des sociétés de charter, avec des objectifs tels que l'interdiction du plastique à usage unique, une gestion plus efficace des déchets et l'approvisionnement en denrées alimentaires locales. «Il y a dix ans, les yachts écologiques étaient considérés comme une demande marginale, mais ils sont en train de passer de l'état de «nice to have» à celui de «must have» pour certains clients, en particulier les plus jeunes», explique Marcel Onkenhout, PDG d'Oceanco, un chantier naval néerlandais spécialisé dans les yachts sur mesure jusqu'à 140 mètres.

Mesurant 109 mètres, le super yacht Bravo Eugenia de la compagnie Oceanco est le premier à utiliser le concept novateur LIFE : Lenghened, Innovative, Fuel-efficient, Eco-friendly. (Mario Coppola)

Les clients ont changé leur mentalité

Nous avons travaillé avec quelques chantiers navals sur la construction de catamarans solaires-électriques, et c'est inspirant de voir qu'avec la technologie actuelle, les yachts d'une certaine taille peuvent vraiment fonctionner de manière autonome et sans émissions

Charlie Birkett, PDG de Y.Co

Raphael Sauleau, PDG de Fraser, une société basée à Monaco qui organise des charters et des ventes de superyachts dans le monde entier, affirme qu'au cours des trois dernières années, les investisseurs, les ports de plaisance, les constructeurs de yachts et les institutions bancaires ont changé leurs mentalités et leurs comportements en conséquence. «La technologie évolue très rapidement, ce qui fait qu'il existe aujourd'hui de nombreuses possibilités qui n'existaient pas il y a huit ans, et cela fait aussi une grande différence. De nombreux propriétaires sont extrêmement consciencieux en matière de durabilité, et nous en rencontrons beaucoup qui cherchent à faire la différence autant que possible avec la technologie disponible».

Le Black Pearl d'Oceanco et ses 2 900 mètres carrés de voiles peuvent être réglés en 7 minutes. BMT group a collaboré avec Oceanco pour créer le système de propulsion hybride ainsi que d'autres systèmes tels que la récupération de la chaleur perdue (Tom van OOssanen)

Charlie Birkett, PDG de Y.Co, une société mondiale de superyachts spécialisée dans la vente, l'achat, l'affrètement et la gestion de superyachts, fait écho à ces sentiments. «Je pense que la demande de nos clients pour des solutions de navigation de plaisance plus responsables a toujours été forte, mais il est réjouissant de voir que la technologie est enfin en mesure d'y répondre. Nous avons travaillé avec quelques chantiers navals sur la construction de catamarans solaires-électriques, et c'est inspirant de voir qu'avec la technologie actuelle, les yachts d'une certaine taille peuvent vraiment fonctionner de manière autonome et sans émissions. Nous avons la chance de travailler avec certains des propriétaires les plus avant-gardistes et avec les meilleurs chantiers navals du secteur, et nous sommes ravis d'orienter le yachting vers un avenir plus durable».

Des solutions durables grâce aux progrès technologiques

Aider les clients à compenser les émissions de leur bateau de location, conseiller les acheteurs sur les dernières technologies vertes et aider les propriétaires à équiper leurs yachts avec des technologies utiles à la recherche ou à des missions environnementales sont aussi la priorité, selon Charlies Brikett: «Lorsque vous vivez sur l'eau, vous devenez terriblement conscient de l'environnement, en particulier des écosystèmes marins, et cela apparaît clairement lorsque vous parlez à nos équipages, qui prennent tous des mesures pour être plus sensibles à l'environnement à bord. Il y a tellement de petits changements qui peuvent être faits, de la limitation du plastique à usage unique à bord à l'utilisation de produits de nettoyage respectueux de l'environnement, de l'utilisation d'un approvisionnement local et éthique à la manière dont les déchets sont stockés».

Des yachts classés navires propres

Le yacht M/V Yersin, dont le prix de vente (par Fraser) atteint les 72 millions d'euros, est un navire de 76,6 mètres construit en 2015 par le spécialiste naval Piriou. Il s'agit d'un navire de croisière d'exploration de première catégorie qui établit une nouvelle norme en matière de navigation de plaisance durable.

Le yacht M/V Yersin, 76,6 mètres, est l'un des navires les plus écologiques au monde (DR)

C’est l'un des navires les plus écologiques au monde, ce qui prouve qu'il est tout à fait possible de créer un navire écologique qui se concentre sur l'exploration et l'aventure dans un luxe absolu. Il dispose d'un spa, d'un hammam, d'une salle de gym, d'un cinéma 4K amélioré, d'une salle à manger, de salons et de somptueuses suites pouvant accueillir jusqu'à 18 personnes. Il dispose également de nombreux tenders, d'un laboratoire de recherche, d'une salle de classe ou de conférence, d'un hôpital et d'un centre de plongée professionnel. Il a été construit avec des matériaux recyclables à 95%. Sa consommation de carburant et ses émissions sont faibles, son positionnement dynamique et il dispose de filtres sur tous les moteurs, réduisant les émissions de NOx et de SOx de 99,8 %, ainsi que de traitement et de recyclage de l'eau. Il est aujourd’hui classé navire propre par le Bureau Veritas.

Le yacht M/V Yersin a été construit avec des matériaux recyclables à 95% (DR)

La compagnie Fraser a récemment lancé une nouvelle initiative verte, FUTURE (Fraser Unites To Universally Respect the Environment) et son équipe environnementale dédiée s’assure que chaque objectif durable est atteint. «Je ne pense pas que le yachting ait jamais été vu sous le bon angle, avoue Raphael Sauleau, PDG de la société. Le secteur a toujours été considéré comme une industrie bling-bling où les gens sabrent le champagne et brûlent l'argent. C'est bien plus que cela. C'est une industrie gigantesque avec beaucoup de savoir-faire, et beaucoup de gens travaillent très dur pour rendre les yachts, mais aussi les comportements aussi écologiques que possible.»

L'espace lounge et le bar du Yacht M/V Yersin (DR)

Marcel Onkenhout, PDG d’Oceanco précise que par le passé, on pensait que les grands yachts à moteur ne seraient jamais durables, alors pourquoi s'embêter à essayer. Des technologies émergent qui permettent à l'industrie d'améliorer la façon dont les yachts sont gérés et construits. «C'est une question d'attitude, et nous avons des yachts dans notre flotte pour le prouver. C'est une tendance qui semble vraiment se développer et qui est de plus en plus souvent discutée par l'ensemble du secteur, et les gens la prennent maintenant au sérieux»

Partager l'article

Continuez votre lecture

Le yachting écoresponsable porté par des courants ascendants
Durabilité

Le yachting écoresponsable porté par des courants ascendants

L’industrie du yachting s’efforce de réduire son empreinte écologique grâce à de nouvelles technologies de pointe et au déploiement d’initiatives durables destinées à réduire la consommation de carburant et à préserver les océans pour les générations futures.

By Emma Reynolds

Un Suisse élu commodore du Royal Yacht Club de Hong Kong
Style & ÉvasionGrand angle

Un Suisse élu commodore du Royal Yacht Club de Hong Kong

C’est l’un des plus grands yacht clubs du monde. Ses 11’000 membres, son prestigieux passé marqué par de très anciens championnats d’aviron et l’héritage des […]

By Cristina D’Agostino

S'inscrire

Newsletter Hebdomadaire

Soyez prévenus des dernières publications et analyses.

S'inscrire
  • À propos
  • Newsletter
  • contact@luxurytribune.com

    Conçu par Antistatique