• Événements
  • Cercle de Réflexion
  • À propos
  • Le Swiss Center for Luxury Research
Se connecterS'abonner
  • Tribune libre
  • Business & Tendances
  • Style & Évasion
  • Durabilité
  • Académique & Études
  • Les mondes du luxe
Se connecterS'abonner
AbonnéInnovation & Savoir-faire

Le diamant synthétique: quelle empreinte face à l’éternel?

Marques de haute joaillerie ou simples bijoutiers, les acteurs de l’industrie s’engagent pour un changement plus vert. Diamants de laboratoires ou naturels, quelle empreinte écologique laisseront-ils?

Morgane Nyfeler

By Morgane Nyfeler06 juillet 2021

20%

La croissance annuelle du marché des diamants de laboratoire

1000 $

Le prix moyen pour un carat de diamant synthétique

5000 $

Le prix moyen pour un carart de diamant naturel

Des études montrent que le marché des diamants de laboratoire est en train de grandir d’environ 20% annuellement, alors que la production augmente de 250% (Shutterstock)

En mai 2021, Alexander Lacik, CEO de la marque de bijoux abordables Pandora – considérée aujourd’hui l’un des plus grands bijoutiers du monde avec plus de 100 millions de pièces produites chaque année et plus de 3 milliards de dollars de chiffre d’affaires – annonçait qu’il lançait la création de lignes de bijoux en diamants fabriqués en laboratoire, en raison de certaines préoccupations pour l’écologie et des pratiques de travail dans l’industrie minière. Ce coup de marketing retentissant met soudainement en lumière le diamant synthétique qui se veut écoresponsable. Mais ces pierres de laboratoire sont-elles vraiment plus écologiques?

Les diamants de laboratoire: une industrie grandissante

Les diamants naturels traditionnels se sont communément formés Il y a plus de trois milliards d’années, au plus profond de la terre, dans des conditions de chaleur et de pression intenses. La plupart d’entre eux se trouvent en Afrique sub-saharienne et sont généralement extraits dans un environnement où la santé et la sécurité des travailleurs posent question. Les méthodes d’extraction, même si en constante évolution, continuent de causer des dégâts sur la nature par l’érosion des sols, la déforestation, la perte de l’habitat de la faune sauvage.

Les diamants naturels traditionnels se sont communément formés Il y a plus de trois milliards d’années et se trouvent en région sub-saharienne (Shutterstock)

Les diamants de laboratoire, dits aussi de synthèse, sont, eux, produits par l’homme dans un environnement contrôlé en recréant les conditions qui se trouvent sous terre. Ils sont physiquement, chimiquement et visuellement identiques à ceux qui se forment naturellement – un expert devrait utiliser un équipement spécialisé pour les distinguer. Même si 250 millions de joules sont requis pour produire un carat, ils sont vantés comme étant une alternative plus écologique, socialement équitable et abordable par rapport aux diamants naturels, ce qui attire de plus en plus de jeunes consommateurs.

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous maintenant

CHF 10.- par mois / CHF 99.- par année

S'abonner
  • Accès illimité à tous les contenus payants
  • Des analyses approfondies sur l'industrie du luxe que vous ne trouverez nulle part ailleurs.
  • Des études et rapports sur les principaux défis à venir ainsi que leur décryptage.
  • Des articles académiques élaborés par des professeurs et des doctorants membres du Swiss Center for Luxury Research, ainsi qu’un certain nombre d’universités à l’étranger.
  • Des événements réservés aux membres pour enrichir vos connaissances et votre réseau.

Partager l'article

Continuez votre lecture

La course au diamant d’exception
BusinessGrand angle

La course au diamant d’exception

En janvier 2020, un communiqué de presse plutôt inhabituel pour la maison Louis Vuitton était adressé aux journalistes du monde entier. Il annonçait l’acquisition d’un […]

By Bettina Bush Mignanego

La joaillerie retrouve de l’éclat
BusinessGrand angle

La joaillerie retrouve de l’éclat

Dès le début de la pandémie, la plupart des dépenses dans l’industrie du luxe se sont effondrées et l’industrie de la joaillerie a été fortement impactée. Mais tout n’est pas négatif. Le secteur retrouve de l’éclat. Décryptage par notre correspondante aux Etats-Unis.

By Kristen Shirley

S'inscrire

Newsletter Hebdomadaire

Soyez prévenus des dernières publications et analyses.

S'inscrire
  • À propos
  • Newsletter
  • contact@luxurytribune.com

    Conçu par Antistatique