• Événements
  • Cercle de Réflexion
  • À propos
  • Le Swiss Center for Luxury Research
Se connecterS'abonner
  • Tribune libre
  • Business & Tendances
  • Style & Évasion
  • Durabilité
  • Académique & Études
  • Les mondes du luxe
Se connecterS'abonner
Tribune libre

Le pari d’un luxe inclusif

Cristina D’Agostino

By Cristina D’Agostino22 juillet 2021

Cette semaine LVMH annonçait l’acquisition de 60% des parts de la marque Off-White créée par le designer star Virgil Abloh. Était-ce simplement une marque de plus dans le portefeuille extralarge du premier groupe de luxe au monde? En réalité, LVMH signe ici un contrat qui va beaucoup plus loin que les opérations commerciales de Off-White qui appartiennent en réalité à Farfetch via le rachat de New Guards Group (source Vogue.com) Bernard Arnault s’est offert un trésor bien plus vaste: la créativité de Virgil Abloh, qui déborde largement du secteur de la mode, puisque le directeur artistique de Louis Vuitton est également prolixe en musique et en art.

Mais c’est aussi et surtout sa capacité à comprendre les évolutions du secteur du luxe, et à savoir traduire, mieux que personne, les valeurs d’inclusion, de progrès social et d’innovation dans un produit de luxe. Car c’est la clé pour que le luxe continue à être attractif auprès des générations futures, et trouver de nouveaux territoires d’expression pour le luxe. LVMH anticipe le mouvement. Et que font les autres groupes? Kering s’est lancé depuis quatre ans dans ce qu’il appelle le «roadmap 2017-2025» basé sur les trois piliers du «Care, Collaborate, Create» qui lui ouvrent les portes de l’inclusion et de l’innovation. Sa marque Gucci et le projet Gucci Equilibrium en symbolise d’ailleurs les visions.

Et l’horlogerie, menée par les groupes Richemont et Swatch group? Le secteur manque cruellement de visionnaire, capable d’emmener l’horlogerie et la joaillerie vers d’autres territoires, le ratage de la montre connectée en est une des preuves. L’écart des visions se creuse entre les groupes portés par la mode et ceux focalisés sur l’horlogerie et la joaillerie. L’urgence d’une conscience et surtout d’une incarnation des valeurs de progrès social à la tête de ces groupes et des marques est aujourd’hui criante.

Partager l'article

Continuez votre lecture

Tribune libre

L’AOC ou le pouvoir des bulles

Gruyère, champagne, crème de Cassis, les appellations d’origine contrôlée sont régulièrement au cœur de querelles qui enflamment les discussions bilatérales entre pays, voire mondiales lorsque […]

By Cristina D’Agostino

Tribune libre

Le luxe et la réussite sacrificielle

Alors que les chiffres pour l’industrie du luxe sont à la hausse ce premier trimestre 2021 et que l’accroissement des rythmes de production est relancé, […]

By Cristina D’Agostino

S'inscrire

Newsletter Hebdomadaire

Soyez prévenus des dernières publications et analyses.

S'inscrire
  • À propos
  • Newsletter
  • contact@luxurytribune.com

    Conçu par Antistatique