AbonnéArt & Design

La culture doit être le moteur du capitalisme 4.0

C’est un thème récurrent. Comment relancer la culture en 2021, alors que l’année a déjà été émaillée de plusieurs fermetures et ouvertures? Giovanna Melandri, ancienne ministre italienne de la Culture, dévoile en exclusivité pour «Luxury Tribune» les nouvelles approches possibles.

Giovanna Melandri, ancienne ministre de la culture italienne et aujourd'hui présidente de la Fondazione MAXXI à Rome (©Musacchio, Ianniello & Pasqualini)

En 1998, Giovanna Melandri était nommée ministre de la Culture italienne. Ses mesures ont dès lors porté le pays vers des années de politiques culturelles dotées d'importantes ressources publiques. Depuis 2012, elle est présidente de la Fondazione MAXXI – Museo delle Arti del XXI secolo, à Rome. Une femme manager capable de combiner culture et économie. Une qualité qui l’a menée à fonder en 2012 «Human Foundation», une entité privée qui propose des solutions innovantes à impacts positifs, alors que les besoins sociaux vont croissant. Depuis 2018, en tant que représentante de l'Italie, elle siège au conseil d'administration du «Global Steering Group for Impact Investment» (GSG), le réseau mondial de la finance d'impact.

Le musée des arts du 21ème siècle MAXXI, à Rome (©Musacchio, Ianniello, Pasqualini)

Dans cet entretien exclusif avec Luxury Tribune, elle raconte ses stratégies pour relancer le monde de l'art et de la culture, en commençant par le MAXXI et la célébration de son 10e anniversaire avec un grand événement numérique, un marathon international suivi par des millions de personnes, avec certains des principaux acteurs du monde de la culture.

Quelle fonction le musée a-t-il pour vous?

Le MAXXI a été fermé au public pendant plusieurs mois, mais il ne s’est jamais arrêté. La pandémie a été l'occasion de repenser cette institution avec une fonction sociale éducative, comme un atelier de pensée critique et de visions pour l'avenir. La fermeture a été une blessure profonde, mais le numérique a été un succès, car nous avons réussi à toucher 17 millions de personnes. Nous avons compris que le MAXXI est une intelligence collective, nous avons voulu investir dans le capital humain.  De nombreux musées dans le monde, en cette période difficile, ont réduit leurs départements éducatifs, alors que nous avons fortement défendu les compétences humaines.  Pour nous, le musée a avant tout une fonction sociale, et la dernière composante à supprimer est précisément celle de la recherche.

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous maintenant

CHF 10.- par mois / CHF 99.- par année

  • Accès illimité à tous les contenus payants
  • Des analyses approfondies sur l'industrie du luxe que vous ne trouverez nulle part ailleurs.
  • Des études et rapports sur les principaux défis à venir ainsi que leur décryptage.
  • Des articles académiques élaborés par des professeurs et des doctorants membres du Swiss Center for Luxury Research, ainsi qu’un certain nombre d’universités à l’étranger.
  • Des événements réservés aux membres pour enrichir vos connaissances et votre réseau.

Partager l'article

Continuez votre lecture

L’art, ce nouvel eldorado pour les startups
Art & Design

L’art, ce nouvel eldorado pour les startups

Aux quatre coins du globe, la fermeture des musées et des galeries, en raison de la pandémie, a été un formidable accélérateur pour la plupart des startups de l’artTech. En misant sur les nouvelles réalités numériques, ces dernières sont en passe de transformer notre rapport à l’art.

By Fabio Bonavita

Milan se dote d’un grand centre de la culture numérique
Art & Design

Milan se dote d’un grand centre de la culture numérique

MEET, Digital Culture Center, le nouveau centre international de culture numérique a ouvert ses portes à Milan, fin octobre. Conçu et présidé par Maria Grazia Mattei avec le soutien de la Fondazione Cariplo, il permet de comprendre la révolution numérique. Un enjeu capital.

By Bettina Bush Mignanego

S'inscrire

Newsletter

Soyez prévenu·e des dernières publications et analyses.