AbonnéInnovation & Savoir-faire

«Faire converger art et sciences peut apporter des réponses à nos incompréhensions du monde»

Les incompréhensions croissantes du monde imposent de trouver des réponses plus humanistes. Faire converger art et sciences peut être une solution. Michael Doser, chercheur en physique des particules au CERN depuis trente ans, expose les raisons de ce rapprochement bénéfique.

Cristina D’Agostino

By Cristina D’Agostino18 août 2022

Michael Doser, physicien et chercheur en physique des particules au CERN (Grégory Batardon)

Faire converger expériences scientifiques et réflexions artistiques est une démarche qui prend de l’ampleur. Les deux mondes, souvent hermétiques pour le plus grand nombre, peuvent, par leur dialogue, faire émerger une meilleure compréhension de ce qui nous entoure, de ce qui nous échappe. L’inconnu, le lointain, le différent peut alors devenir familier. Et entrer dans notre périmètre intime.

S'inscrire

Newsletter

Soyez prévenu·e des dernières publications et analyses.

À l’exemple de ce que propose la nouvelle exposition de la Triennale de Milan «Unknown unknown», imaginée par Ersilia Vaudo, astrophysicienne et responsable de la diversité au sein de l’Agence spatiale européenne, impliquant des designers, des architectes, des artistes, des dramaturges et des musiciens, elle offre une réflexion sur nos propres idées du monde. Elle cherche, par les voies artistique et scientifique, à nous interroger ou remettre en question sur ce que nous «ne savons pas encore.»

Les changements environnementaux qui aujourd’hui bouleversent notre quotidien provoquent de l’incompréhension et une perte de repères. De nouveaux fondamentaux doivent être trouvés, pour continuer à construire, à imaginer la vie. L’art peut alors rendre la science plus humaine.

Le physicien Michael Doser, chercheur en physique des particules au CERN depuis plus de trente ans, est convaincu que faire converger les deux mondes apporte une richesse utile à tous. Le programme Arts at CERN célèbre d’ailleurs ses dix ans cette année. Souvent peu connu du grand public, ce programme accueille depuis une décennie des artistes en résidence, pour quelques semaines ou quelques mois. Michael Doser en a connu beaucoup, qu’’il a souvent aidés à cheminer, au fil de leur réflexion ou des dédales souterrains du CERN. Sa curiosité, sa capacité à visualiser de multiples pistes relatives à une énigme scientifique et surtout à se laisser porter vers chacune d’elles, n’est pas chose commune. Pourquoi? Il se dit vivre dans le futur. Et peut-être aussi parce que Michael Doser explore depuis longtemps ce que l’on ne voit pas, mais qui existe, l’antimatière. Tous les jours, il travaille à mesurer l’interaction gravitationnelle entre l’antimatière et la matière. Quelques pistes très prometteuses se dessinent enfin. Dans un entretien exclusif, Michael Doser livre sa vision de ce que l’art et la science peuvent apporter.

Expliquez-nous la genèse du programme Art et sciences du CERN ?

Pour continuer à lire cet article, abonnez-vous maintenant

CHF 10.- par mois / CHF 99.- par année

  • Accès illimité à tous les contenus payants
  • Des analyses approfondies sur l'industrie du luxe que vous ne trouverez nulle part ailleurs.
  • Des études et rapports sur les principaux défis à venir ainsi que leur décryptage.
  • Des articles académiques élaborés par des professeurs et des doctorants membres du Swiss Center for Luxury Research, ainsi qu’un certain nombre d’universités à l’étranger.
  • Des événements réservés aux membres pour enrichir vos connaissances et votre réseau.

Partager l'article

Continuez votre lecture

«Avec le prix de l’innovation Swiss Genius, Bulgari souhaite mettre au défi les générations futures»
Innovation & Savoir-faire

«Avec le prix de l’innovation Swiss Genius, Bulgari souhaite mettre au défi les générations futures»

Alors que Bulgari lance son nouveau Prix de l’innovation Bulgari Swiss Genius en collaboration avec le milieu académique suisse, Eleonora Rizzuto, directrice générale éthique et RSE Bulgari, expose les plans de développement de la marque en matière de durabilité.

By Cristina D’Agostino

«Façonner le métavers, c’est créer notre mode de vie futur»
Innovation & Savoir-faire

«Façonner le métavers, c’est créer notre mode de vie futur»

L’annonce de la transformation de Facebook en Meta Inc. a suscité des réactions très mitigées de la part des entreprises et du public. Si ce monde utopique qui caractérise le métavers n’a rien de si insolite, vers quoi se dirige la mode numérique et, plus encore, le luxe dans ce nouvel univers?

By Kelly Vero

S'inscrire

Newsletter

Soyez prévenu·e des dernières publications et analyses.