• Événements
  • Cercle de Réflexion
  • À propos
  • Le Swiss Center for Luxury Research
Se connecterS'abonner
  • Tribune libre
  • Business & Tendances
  • Style & Évasion
  • Durabilité
  • Académique & Études
  • Les mondes du luxe
Se connecterS'abonner
Tribune libre

Le marché de la cosmétique explose en Chine

Fabio Bonavita

By Fabio Bonavita12 février 2021

Il y a des chiffres qui ne trompent pas. Ces cinq dernières années, le marché de la cosmétique a connu une croissance annuelle à deux chiffres en Chine. Du jamais vu. Preuve de cet engouement, la Fédération des Entreprises de la Beauté affirme dans son dernier rapport que l’Empire du Milieu est désormais le premier marché d’export pour la cosmétique française. En 2020, alors que la pandémie sévissait un peu partout, les exportations à destination de la Chine ont bondi de 20,7% alors qu’elles ont chuté de 11,8% au niveau mondial. Une exception qui démontre l’appétit des consommateurs chinois pour la beauté.

En tête de la liste des produits les plus consommés, on retrouve ceux qui assurent un blanchiment de la peau, suivis de près par les rouges à lèvre, les solutions anti-âge et les soins de la peau. A noter, et cela peut paraître étonnant, c’est la tranche d’âge des 20/30 ans qui constitue le principal groupe de clients du marché. Leur manière de consommer a aussi évolué puisqu’ils n’hésitent plus à acquérir des soins proposés par les marques haut-de-gamme. Ces dernières représentent toujours à leurs yeux un gage de qualité.

Autre produit dont les ventes en Chine ont doublé en l’espace de quelques années, les parfums représentent également un important levier de croissance pour l’industrie du luxe. La maison italienne Bulgari l’a bien compris. Elle vient de lancer en première mondiale à Shanghai la ligne de haute parfumerie Allegra. Une ligne, à base de musc, rose, vanille, patchouli ou bergamote, qui cible d’abord la génération Z en misant sur la personnalisation et la durabilité. Avec notamment l’utilisation d’un verre recyclée à 90% pour les flacons et d’un papier écoresponsable pour l’emballage. Un carton assuré? Pas forcément, car les enseignes asiatiques se profilent comme de sérieuses concurrentes. Avec un atout de taille, une parfaite connaissance des cultures locales.     

Partager l'article

Continuez votre lecture

Tribune libre

La difficile limite du devoir de transparence

Les stratégies globales, pensées pour correspondre au plus grand nombre, soigner l’intérêt général, porter des valeurs universelles, tout en servant les intérêts d’une marque sont-elles […]

By Cristina D’Agostino

Tribune libre

Unboxing: nouvelle arme du marché de l’influence

A moins d’être totalement allergique à YouTube et aux réseaux sociaux, vous avez forcément dû remarquer depuis quelques mois la multiplication débridée des vidéos d’unboxing. […]

By Fabio Bonavita

S'inscrire

Newsletter Hebdomadaire

Soyez prévenus des dernières publications et analyses.

S'inscrire
  • À propos
  • Newsletter
  • contact@luxurytribune.com

    Conçu par Antistatique