• Événements
  • Cercle de Réflexion
  • À propos
  • Le Swiss Center for Luxury Research
S'abonner
  • Tribune libre
  • Business & Tendances
  • Durabilité
  • Style & Évasion
  • Académique & Études
S'abonner
  • Tribune libre
  • Business & Tendances
  • Durabilité
  • Style & Évasion
  • Académique & Études
Business

La renaissance de l’économie slovène

Ralentie par la pandémie de coronavirus, l’économie slovène se distingue cependant par un évident dynamisme. Son secret? Miser sur trois piliers prometteurs: les cryptomonnaies, le tourisme de luxe et le développement durable.

Fabio Bonavita

By Fabio Bonavita20 mai 2020

Les Slovènes se souviennent encore du séisme provoqué par la crise financière de 2008. Alors que son économie tournait à plein régime, le pays a dû faire face à une récession sans précédent. Quand il évoque cette période, Valter, un entrepreneur de Ljubljana, garde un voile d’émotion dans la voix: «C’était terrible car ma société travaillait principalement pour les banques locales. Tout s’est effondré en quelques semaines et notre carnet de commandes était vide. Depuis, je me suis diversifié et ma petite entreprise de conseils financiers se portait à merveille. Le coronavirus a aussi provoqué un ralentissement, mais les affaires reprennent depuis quelques jours.» Pas étonnant, Valter fait désormais du business dans le secteur aussi prometteur que spéculatif des cryptomonnaies. Lors du dernier Global Blockchain Summit de Ljubljana, plus de 100 entreprises slovènes ont pu confirmer que le souhait du gouvernement est en train de se concrétiser: faire de ce petit Etat le champion de la blockchain et des cryptomonnaies. Et donc un leader du numérique. Une soif d’innovation qui lui vaut son surnom de «Suisse des Balkans».

Ljubljana s'impose comme une ville écologiquement responsable. (Unsplash)

Soutien politique

La réussite la plus spectaculaire pour une startup slovène est sans aucun doute celle d’OriginTrail. La jeune pousse basée à Ljubljana est parvenue à lever 20 millions d’euros auprès d’investisseurs étrangers. Cette réussite, elle l’a doit à une technologie  basée sur un protocole tournant sur la blockchain. Elle peut ainsi proposer à ses clients, des petites et grandes entreprises, une solution d’échange de données entièrement sécurisée. Pour se développer, elle s’appuie sur un cadre légal particulièrement souple: le bitcoin et les autres cryptomonnaies ne sont pas soumis à l’impôt sur les gains en capital et les échanges en monnaie numérique sont totalement libres. Une liberté issue d’une volonté politique comme le confirme Miro Cerar, le ministre slovène des Affaires étrangères: «Nous reconnaissons la technologie blockchain comme une opportunité exceptionnelle. A cet égard, la Slovénie est à l'avant-garde et l'une des destinations blockchain les plus reconnues en Europe. Pour notre économie orientée vers l'exportation et à petite échelle, il est essentiel d'encourager le développement et l'application de modèles commerciaux qui permettent l'accès au marché international des capitaux.»

Les entreprises de la capitale misent énormément sur la blockchain et les cryptomonnaies. (Pxhere)

Economie circulaire

La Slovénie est l'une des destinations blockchain les plus reconnues en Europe

Miro Cerar, ministre slovène des Affaires étrangères

L’autre priorité du gouvernement slovène est de favoriser le développement durable. En misant sur une économie circulaire de pointe. Ceci explique la récente décision visant à interdire les voitures à essence en 2030. En matière de recyclage aussi, la Slovénie souhaite devenir un modèle européen. Avec plus de 60% des déchets recyclés, elle est en train d’y parvenir grâce, notamment, à la récolte séparée des biodéchets. Parallèlement, des opérations d’information sont menées afin d’éveiller la conscience verte des citoyens. Valter s’en réjouit: «Le gouvernement a fait le choix de l’avenir en optant pour les nouvelles technologies et le développement durable. La crise du coronavirus aura des conséquences sur la croissance du pays en 2020, mais je pense que notre économie repartira comme avant d’ici peu.»

Le tourisme de luxe connaît un boom à Piran. (Unsplash)

Le luxe de la Riviera slovène

Avant les mesures de confinement, la Riviera slovène accueillait un nombre croissant de «Happy Few» en quête d’un tourisme de luxe en toute décontraction. C’est le cas de Marco, un riche Milanais: «Plus jeune, j’allais en Sardaigne ou sur l’île de Hvar, mais j’en ai eu marre de l’afflux de vacanciers. J’étais à la recherche d’un lieu authentique et calme, je suis tombé sur Portoroz. Ce fut un véritable coup de foudre! Avec cette satanée crise du coronavirus, je pense cependant que je devrais attendre 2021 avant d’y retourner.» Située à proximité de la frontière croate, la ville séduit les touristes fortunés grâce à ses eaux cristallines et ses plages de sable fin. Ainsi que ses nombreux centres de bien-être et autres spas proposés par les établissements cinq étoiles de la région. Pendant des années, la station balnéaire de Portoroz était le lieu privilégié de l’aristocratie slovène. Elle s’est peu à peu transformée en nouvelle locomotive du tourisme de luxe en mettant en avant ses atouts: des parcours de golf et d’équitation, des palaces historiques et des casinos clinquants. Sans oublier un aérodrome où le ballet des jets privés est un spectacle quotidien. Hasard de la géographie, la petite ville de Piran, l’une des plus anciennes du pays, se situe à moins de quatre kilomètres. Son petit goût de Saint-Tropez lui permet également d’attirer des voyageurs en provenance du monde entier.

Partager l'article

Continuez votre lecture

Le diamant noir slovène
Gastronomie & Vins

Le diamant noir slovène

Quand on pense à la truffe, deux régions viennent immédiatement à l’esprit. Le Piémont italien et le Périgord français. Si ces références restent encore indiscutables, […]

By Fabio Bonavita

Luxe: les trois phases qui redresseront la barre
BusinessGrand angle

Luxe: les trois phases qui redresseront la barre

Les événements actuels transforment l’envie et la manière de consommer. Parce que la crise sanitaire s’est rapidement accompagnée d’une crise sociale liée aux inégalités, les […]

By Cristina D'Agostino

S'inscrire

Newsletter Hebdomadaire

Soyez prévenus des dernières publications et analyses.

S'inscrire
  • À propos
  • Newsletter

    Conçu par Antistatique